jeudi 3 décembre 2009

[Linux] Débuter sous Linux

Qu'est-ce que Linux ?


Pour utiliser son PC, il suffit de l'allumer. Windows se charge et on peut alors faire ce qu'on désire: écouter de la musique, surfer sur le net, travailler ...etc.
Dans le fonctionnement global d'un PC, Windows est appelé système d'exploitation. Le système d'exploitation permet comme son nom l'indique d'exploiter les ressources du PC (processeur, mémoire, carte graphique, lecteur DVD, graveur ...etc.). Sans système d'exploitation, on se retrouverait comme avec une voiture sans moteur: on ne peut pas faire grand chose!
Et bien, Linux est un autre système d'exploitation disponible pour les PC. 




Linux ne désigne en réalité que le noyau sans interface graphique, ni interface utilisateur ou autres logiciels. Pour obtenir un système d'exploitation (qu'on désigne par GNU/Linux), il faut lui rajouter tout un tas de logiciels et utilitaires.
Notons que l'interface graphique sous Linux est un logiciel comme un autre. Ainsi, il existe plusieurs interfaces graphiques, les deux plus répandues étant GNOME et KDE.

De plus, étant donné que Linux(=le noyau) est sous licence libre (code source disponible et librement modifiable) et également gratuit, il est possible de "fabriquer" son propre système d'exploitation Linux.
Le résultat de cela est qu'il existe un grand nombre de systèmes d'exploitation GNU/Linux: on parle alors de distributions. Toutefois, toutes les distributions ne sont pas forcément gratuites. Linspire et Red Hat sont deux exemples de distributions payantes. De même, la distribution Mandriva est disponible en version payante et en version gratuite.
Les distributions les plus répandues sont Ubuntu, Mandriva, Suse, Fedora, Debian.
Le site distrowatch.com répertorie pratiquement toutes les distributions existantes: distrowatch.com/

linintro
sebsauvage.net/comprendre/linux/index.html
www.gnu.org/philosophy/free-sw.fr.html

Quelques captures d'écrans pour voir à quoi ressemble la bête :
http://screen.trustonme.net/index.php
shots.osdir.com/
www.lynucs.org/index.php?p=apps&lang=fr

On peut aussi aller sur le site OSVids qui fournit des vidéos (la plupart en flash) présentant plusieurs systèmes d'exploitation dont Linux, on pourra ainsi se faire une idée plus juste de Linux :
www.osvids.com/linclips/linclips.html

Si vous venez de Windows


Attention: Linux n'est pas Windows ! (lecture recommandée)

I - LES LIVE-CDS


Pour ceux qui veulent tester Linux sans pour autant toucher à la configuration de leur PC, il est possible de passer par un Live-CD.
Un live-CD Linux a la particularité de pouvoir lancer un système Linux sans installation sur le disque dur. Tout se charge en mémoire ce qui implique d'ailleurs qu'un live-CD sera toujours plus lent qu'un système installé.
Une fois le live-CD retiré, on redémarre son PC et on retrouve la configuration initiale de son PC sans aucune modification.
Avec un live-CD, on dispose d'un système complet et exploitable: la plupart des logiciels (multimédia, bureautique, internet ...etc) sont disponibles.
Il est aussi possible d'accéder au(x) partition(s) du(des) disque(s) dur(s) par exemple pour récupérer des documents lors d'un plantage incurable de Windows:
http://www.commentcamarche.net/faq/sujet-4883-knoppix-utiliser-knoppix-comme-cd-de-secours
Il peut être également utilisé sur un vieux PC sans disque dur pour faire un serveur de fichier par exemple.

I-1 Quelles distributions choisir ?


Il existe sur le net plusieurs tests de distributions :
www.clubic.com/article-23456-1-live-cd-linux-a-emporter.html

Parmi les plus réputées, il y a :


Pour plus de détails, on se reportera sur cet article:
choisir une distribution

I-2 Utilisation


Pour utiliser un live cd, il faut :
  • Télécharger le fichier *.iso correspondant au live-cd voulu.

On ne le dira jamais assez ! Privilégiez toujours les miroirs officiels pour les images de distributions GNU/Linux !!! Certains téléchargent les images des distributions avec eMule (ou un équivalent) pour obtenir ensuite un fichier *.rar ou *.zip. Par la suite, ils ne parviennent pas à installer ou tester car, généralement, la gravure est soit corrompue, soit non amorçable (non bootable) !

Or une image de distribution GNU/Linux est toujours au format *.iso car c'est le format officiel et normalisé. Le fichier *.iso est prêt à graver sans aucun besoin de manipulation tordue. Inutile d'utiliser des logiciels de compression / décompression (tels que Winzip, Winrar, Izarc ...) ou des logiciels permettant de modifier le contenu des images. D'ailleurs, ces manipulations tordues ne serviront qu'à détruire l'amorce de démarrage du CD (ou DVD) et donc à gâcher une gravure (sans compter la perte de temps) !

En bref, faisons simple quand nous pouvons faire simple !

Cependant, vous pouvez télécharger par protocole BitTorrent (qui est considéré comme du P2P). Les liens de téléchargement par BitTorrent (extension *.torrent) sont désormais très souvent fournis par les miroirs officiels de téléchargements GNU/Linux. Le téléchargement sera bien plus rapide que par les protocoles HTTP ou FTP tout en restant très fiable.

D'autre part, évitons les surprises en téléchargeant des images ISO de DVD. Un DVD fait généralement plus de 4 Go or chaque système de fichier possède ses propres limites de tailles de fichiers. Voici donc les tailles limites des fichiers pour les principaux systèmes de fichiers actuellement stables :
  • FAT 32 : fichier limité à 4 GiB (GibiBit soit 2^30 bits)
  • NTFS : 16 EiB (ExbiBit soit 2^60 bits)
  • Ext2 et Ext3 : 16 GiB à 2 TiB (TebiBit soit 2^40 bits)
  • ReiserFS : 8 TiB avec la version 3.6 et 4 GiB avec la version 3.5


Il va donc de soi que vous enregistrerez les images ISO de DVD de plus de 4 Go sur du NTFS (quand on est sous Windows notamment) ou de l'Ext2/3 ou du ReiserFS version 3.6.
  • graver le fichier *.iso (préférer un cd/dvd réinscriptible).

Pour cela, il faut choisir l'option "graver une image" de son logiciel de gravure et non "cd de données" ou autres. Il ne faut pas non plus décompresser ou modifier ce fichier *.iso. Il suffit de graver l'image *.iso via l'option "graver l"image".
Si vous n'avez pas de logiciel de gravure, voici une liste de logiciels de gravure gratuits :
logiciels de gravure gratuits
-> Il est recommandé de vérifier l'intégrité des cds gravés même si la gravure semble s'être déroulée sans problème :
linux vérifier la réussite de la gravure d un cd
md5sum vérifier l'intégrité des téléchargements
A noter que certaines distributions comme Fedora proposent, lors de l'installation, la vérification des cds gravés.
Évidemment, on ne continuera l'installation de Linux que si l'intégrité des CDs/DVDs a été vérifiée.
Pour plus de détails: graver une image
  • configurer la séquence de boot

Il faut aller dans le BIOS (tapoter sur la touche F12, DEL, SUPPR ou autres selon les bios) pour configurer la séquence de boot de telle sorte que le lecteur CD/DVD soit placé en première position.
www.coupdepoucepc.com/modules/news/article.php?storyid=28
www.sosordi.net/Astuce/55-4-changer-sequence-boot-demarrer-sur-peripheriqu...
www.teamatic.net/win/formater_xp/bios.php

Il ne reste plus qu'à placer le live-CD dans le lecteur CD/DVD et à redémarrer le PC.
Là, le live-cd va se lancer et s'auto-configurer (pour certains live-cds, il sera demandé de créer un compte login+mot_de_passe qui est donc provisoire, le temps de l'utilisation de son live-cd).
On accède alors au système GNU/Linux.

->Remarque : certains live-cd peuvent être installés sur le disque dur, comme c'est le cas de Knoppix ou Kaella par exemple.
Toutefois, certains problèmes peuvent survenir. Il est donc préférable pour les utilisateurs néophytes désireux d'installer Linux sur leur PC de choisir une distribution installable plutôt qu'un live-CD.

II - INSTALLER LINUX

  • Il faut savoir qu'il est possible d'installer Linux à côté de son Windows. On pourra au démarrage de son PC choisir de lancer Linux ou Windows.

Il est d'ailleurs recommandé pour tout néophyte d'installer côte à côte Linux et Windows afin de pouvoir retrouver une environnement connu en cas de soucis ou appréhension.

-> Petit conseil : il est préférable d'installer Windows puis Linux.
Pourquoi ? Linux, tout comme Windows, installe un bootloader. Ce programme permet de lancer le ou les systèmes d'exploitation présents sur le PC.
Le souci avec le bootloader de Windows est qu'il ne reconnait pas nativement les systèmes d'exploitation autres que les Windows, contrairement à Linux.
Or comme à l'installation, le bootloader écrase celui existant, il vaut mieux installer Linux en second.

II-1 Partitionner son disque dur


Pour pouvoir installer son Linux, il faut lui réserver une place.
Pour cela, il faut partitionner son disque dur :
partitionner un disque dur
->Remarque: la plupart des distributions grands publics permettent, lors de l'installation, de partitionner son disque dur. Un partitionnement automatique est dans la plupart des cas proposé.

Il faudra alors créer au moins :
- une partition racine "/" : 7-10 gigas sont suffisants
- une partition swap : la règle veut que sa taille soit le double de la taille de mémoire sur le PC.
Donc si on a 256Mo de ram , la swap fera 2x256Mo=512Mo.
Toutefois, une swap de plus d'1Go est superflue donc pour ceux qui possèdent plus de 512Mo de mémoire, une swap d'1Go est suffisante.

Il est possible, en plus, de cela de créer une partition "/home" qui correspond à peu près au dossier "Mes Documents". Cela permet de séparer le système & programmes d'un côté et ses documents personnels de l'autre.

II-2 Multiboot Windows/Linux


Comme on l'a vu plus haut, on commencera par installer Windows puis le système Linux en second.
  • Dans le cas où Windows n'est pas encore installé, il nous suffira de partitionner le disque comme il nous convient, avant l'installation de Windows, puis d'enchaîner avec Linux.
  • Lorsque Windows est déjà installé et/ou le disque dur est rempli, il nous faudra réduire la partition Windows (NTFS, FAT32, FAT16). Bien entendu, il faudra avoir "fait du vide" sur le disque-dur avant d'entamer le redimensionnement, soit en copiant ses données sur un disque externe (Cas n°2, voir schéma ci-dessous), soit sur une autre partition, ce qui est tout à fait réalisable s'il reste quelques Gigas sur le disque-dur en question (cas n°1, voir schéma), on jonglera ainsi avec les données sur les partitions.

Il n'est pas nécessaire de formater entièrement le disque pour recommencer l'installation de Windows, ni de supprimer toutes les données personnelles, il nous faut juste libérer suffisamment de place pour créer les partitions Linux.

On pourra facilement redimensionner les partitions du disque avec un Live CD GParted : GParted-LiveCD


Attention, il faudra créer une partition d'échange en FAT32, c'est le seul système de fichier que les deux systèmes sont capables de lire/écrire sans faille, on mettra sur cette partition toutes les données susceptibles de nous servir quel-que-soit le système d'exploitation utilisé.

SCHEMA :



Une fois l'installation de Windows (si nécessaire) et le partitionnement terminé, on lancera l'installation de Linux, dans la plupart des cas, le partitionnement automatique reconnaitra Windows pour obtenir le meilleur mode de partitionnement possible, bien veiller à laisser l'espace prévu pour Linux libre, le programme d'installation se chargera de partitionner et formater l'espace libre en une partition système et une home (Données /home/).

Attention : S'il vous est nécessaire de choisir le partitionnement manuel, ne pas oublier la SWAP, la mémoire virtuelle de Linux. (on créera simplement une partition 1.5 fois plus grande que la mémoire vive)

II-3 Quelles distributions choisir ?


Voici un petit test (en anglais) :
Test quelle distribution choisir ?
Et un article plus détaillé:
choisir une distribution

Dans la plupart des cas, Mandriva, Suse, ou encore Ubuntu seront conseillées car destinées aux utilisateurs néophytes.

- Mandriva : Mandriva
- Suse : SuSE, French-SuSE
- Ubuntu : Ubuntu

II-4 Installation


L'installation de la majeure partie des distributions notamment pour celles destinées aux utilisateurs néophytes est aussi simple que celle de Windows.



Ce qui diffère avec l'installation de Windows ?

La principale différence concerne le nommage des lecteurs et disques durs (partitions).
Les lecteurs et disques durs (partitions) sous Windows sont désignés avec un lettre C:\, D:\, E:\ ...etc.

Sous Linux, c'est différent. Chaque lecteur ou disque dur (partitions) est désigné :
  • pour les disques ide par hdLC, pour les disques sata par sdLC
  • pour les lecteurs ide par hdL pour les lecteurs sata sdL
    • L est une lettre désignant la position du disque ou lecteur: le premier disque ou lecteur (master) sera désigné avec la lettre a, le second avec la lettre b ...etc
    • C est un chiffre désignant la position de la partition sur le disque: la première partition sera désignée par le chiffre 1, la seconde par un 2 ...etc.



La plupart des distributions permettent, lors de l'installation, de choisir les logiciels à installer. On dispose donc à la fin de l'installation de sa distribution de tous les logiciels nécessaires à l'utilisation quotidienne de son PC.

III - CONSEILS ET REMARQUES



Prise en main facile ?


Installer et utiliser quotidiennement un système GNU/Linux n'est pas si difficile que certains veulent le faire entendre. Il suffit de savoir s'y prendre correctement, comme toute tâche. Avec les versions destinées au grand public comme Mandriva, Suse ou Ubuntu, Linux est à la portée de toute personne, même néophyte.

Toutefois, quelque soit le système d'exploitation, il est nécessaire d'y consacrer du temps pour se familiariser avec ce nouveau système (ce qui, d'ailleurs, se vérifie pour toute chose: avec Windows il a également fallu un certain temps pour l'appréhender).

En effet, avec Linux, on repart à zéro, on doit réapprendre à utiliser son ordinateur car pratiquement tout est différent: l'organisation des fichiers, le nommage des périphériques, l'installation de logiciels ...etc.

Si vous pensez donc pouvoir être opérationnel dès le premier démarrage de Linux ou si vous ne consacrez pas suffisamment de temps pour la prise en main de Linux alors son utilisation risque d'être extrêmement difficile.

Ne passez pas à Linux si vous n'avez pas d'avantage de temps à y consacrer !

Puis-je faire fonctionner mes logiciels "windowsiens" sous GNU/Linux ?


La réponse est non.
... enfin pas exactement.

En effet, chaque logiciel est conçu pour un seul système d'exploitation (et pour une architecture donnée). Ainsi, un logiciel conçu pour Windows ne pourra pas s'exécuter sous Linux, et vise-versa, idem pour MacOS.

Toutefois, certains logiciels sont disponibles pour plusieurs systèmes d'exploitation comme par exemple Mozilla Firefox, parmi tant d'autres logiciels, qui présente une version pour Linux, Windows et MacOS (entre autres).

Bien que les logiciels Windowsiens ne soient pas utilisables sous Linux, on dispose d'un grand nombre de logiciels équivalents qui permettent d'effectuer les mêmes tâches :
lea-linux.org/cached/index/Intro-equivalents.html
www.om-conseil.com/sections.php?op=viewarticle&artid=42

->Remarques :
Pour ceux qui souhaitent, malgré tout, faire fonctionner leurs logiciels Windows sous Linux, il existe le projet Wine:
www.winehq.com/
www.framasoft.net/article2332.html
Ce projet a pour but de permettre le lancement des programmes Windowsiens sous Linux. Il ne s'agit pas d'un émulateur comme Vmware ou encore Qemu. L'objectif est de ré-écrire tous les fichiers systèmes, les fameuses *.dll de telle sorte que les appels des programmes Windows deviennent des appels interprétables par Linux.
Toutefois, ce projet est toujours en phase de développement et il n'est ainsi pas rare que l'on rencontre des difficultés pour l'utiliser.

Il faut également noter les projets payants dérivés de Wine que sont :

- Cedega, spécialisé pour les jeux.
www.transgaming.com/
fr.wikipedia.org/wiki/Cedega
www.pcinpact.com/forum/sujet_39199.htm
Pour les jeux, on peut également utiliser les loki-installers, très simples d'utilisation: www.liflg.org/
On remarque que certains loki-installers se basent sur Wine/Cedega et d'autres qui permettent de faire tourner des jeux nativement.
Personnellement, j'ai pu installer et jouer sans problème à Call Of Duty (via Wine) et à NeverWinter Nights (rare jeu commercial natif sous Linux).

- Crossover spécialisé pour la bureautique (Ms Office, Photoshop, Internet Explorer ...etc)
www.codeweavers.com/site/products/cxoffice/
frlinux.net/?section=applications&article=103

Configurer son gestionnaire de paquetages


A la différence de Windows, sous Linux il est possible d'installer des logiciels depuis des "dépots" ftp. En effet, la majeure partie des distributions dispose d'un gestionnaire de logiciels : on parle de paquetage. Ce gestionnaire se connecte à des serveurs FTP qui contiennent des centaines de paquetages.

La configuration par défaut d'un gestionnaire pointe vers des dépots officiels de la distribution concernée qui regroupent les paquetages de mise à jour du système (navigateur Internet, lecture vidéo, audio, bureautique ...).

Or, ces dépots ne contiennent pas tous les logiciels disponibles sous Linux. Pour cela, il faut configurer le gestionnaire de sa distribution.
La meilleur moyen de pouvoir configurer sa distribution est de se renseigner sur le site de la communauté francophone de la distribution:

- Mandriva, le gestionnaire est urpmi et est configurable depuis EasyUrpmi le site
- Suse le gestionnaire est Yast
- Ubuntu, le gestionniare est apt (son interface graphique est synaptic)

Après cela, il sera possible d'installer presque tous les logiciels disponibles sous Linux depuis son gestionnaire.

A noter enfin, le tutoriel détaillé sur l'installation des logiciels sous GNU/Linux :
linux installer les programmes gestion des paquets compil

->Conseil: préférer toujours installer un logiciel via le gestionnaire de paquetage, et ce, afin de garantir la cohérence de votre système notamment lors de la mise à jour vers une version supérieure de votre distribution.

Mon matériel est-il compatible avec GNU/Linux ?


C'est certainement le plus gros défaut de Linux.
En effet, Windows étant le système d'exploitation très largement dominant, les constructeurs de matériel informatique fournissent le plus souvent uniquement les drivers pour Windows.

Même si la plupart des périphériques standards fonctionneront sans problème et que la plupart des principaux acteurs du monde informatique s'intéresse de plus en plus à Linux (DELL, Intel..etc), certains périphériques comme les périphériques Wifi peuvent ne pas fonctionner sous Linux, ou avec de grandes difficultés d'installation, il faut parfois faire des modifications compliquées pour permettre la prise en charge de son matériel..

Donc, avant de se lancer dans une installation de Linux, il est préférable de vérifier la compatibilité de son matériel. Avant l'achat, c'est encore mieux.

Pour cela :

- On peut tester avec un live-CD : par exemple, on testera le live-CD d'Ubuntu avant d'envisager de l'installer définitivement.

- Pour les imprimantes, on peut vérifier sur LinuxPrinting ce site

- Pour le wifi, on s'intéressera à NdisWrapper ndiswrapper
Pour cela, il faut connnaitre le modèle de sa carte wifi ou son PCI ID (on peut procéder comme l'a fait lami20j : comment extraire le pilote windows#4)

- on peut également vérifier sur le site de la distribution comme par exemple pour Mandriva ( www.mandriva.com ), doc.ubuntu-fr.org/materiel Ubuntu ou pour cdb.suse.de/ Suse .

- Laptop pour les PC portables

- on peut également consulter les sites suivantes :
LinuxHardware www.linuxhardware.org
Linux-Drivers www.linux-drivers.org

Dans la majeure partie des cas, les problèmes concernent essentiellement les périphériques wifi ainsi que certains scanners et autres périphériques dit "exotiques".

Heureusement, la situation va en s'améliorant. Ainsi pour les périphériques wifi, des drivers dits "génériques" devraient voir le jour d'ici la fin de l'année, offrant ainsi un meilleur support pour le Wifi sous Linux :
www.pcinpact.com/actu/news/28469-Vers-une-amelioration-consequente-du-WiFi...

De plus, les drivers de cartes graphiques (ATI et Nvidia fournissent les drivers pour Linux mais ceux d'ATI semblent être d'une qualité médiocre) dont l'installation, jusque là, se faisait via la ligne de commande, sont désormais disponibles dans les dépots des distributions: on peut donc passer par son gestionnaire de paquetage pour les installer.

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire